BLANK (Grattage et ponçage)

Dans mon précédent article, je vous avait expliqué le fonctionnement de la “machine à ligaturer les brins lors de l’encollage”.

La colle des trois éléments (Talon + scions) est maintenant parfaitement sèche. Le talon et les deux scions ont l’apparence suivante :

Il va donc falloir enlever les excès de colle, sans abîmer les arêtes de l’hexagone et sans attaquer le bambou, ou le moins possible.
Il faut commencer par enlever le fil qui a servi à ligaturer les éléments. Il suffit de le couper et de tirer dessus.Avant de se lancer dans cette étape, il sera utile de vérifier que les six brins formant les éléments sont parfaitement alignés et qu’ils n’ont pas vrillé au moment de l’encollage. En effet, s’il y a un problème d’alignement des brins, il se répercutera lors de l’alignement des anneaux. Hé oui, les anneaux sont montés sur un des plats de l’hexagone, donc si cet hexagone est torsadé, vous imaginez les problèmes …

Pour commencer le grattage, je place l’élément de talon bien à plat sur une table. Une lame de rabot, parfaitement affûtée, va me servir à enlever les excès de colle. C’est un long travail qui doit être très minutieux et précis, surtout lorsque l’on arrive au niveau des têtes des scions (Moins de 1mm de plat à gratter).
C’est par contre une étape de construction très agréable car, à ce moment là, vous voyez les résultats de tout votre travail.
Vous oubliez vite que vous êtes partis d’un tronc de bambou brut, et déjà vous vous projetez dans la finition de votre canne.
Il faut prendre son temps et ne jamais forcer :

LA LAME DU RABOT DOIT CARRESSER LE BAMBOU ! ! !

Je vous conseille de faire des pauses de temps en temps car ce travail est assez fatiguant pour les yeux.
Après quelques heures de grattage, les éléments apparaissent, presque parfaits. Il reste uniquement quelques petits points de colle.

 

Il ne restera ensuite qu’à poncer à nouveau les éléments à l’aide de papiers abrasifs très fins, puis à la laine d’acier pour la finition.
Un bon ponçage donne cela :

Eh bien voilà ! ! !

 

 

Il est pas beau mon blank ? ? ?

 

Maintenant, il est temps d’habiller un peu ce blank.

Nous allons commencer par :

“FABRIQUER UN PORTE-MOULINET”

Copeau horizontal

 

 

 

 

7 commentaires.

  1. Bonjour Sébastien et merci pour ton message. Tu as raison lorsque tu dis que j’avance assez lentement. Le refendu est pour moi un loisir et je n’ai pas beaucoup de temps libre pour avancer aussi vite que je le souhaite, mais ça avance quand même. L’écriture des articles sur le blog prend aussi pas mal de temps, ainsi que l’aide que j’apporte par mail perso à ceux qui se sont lancés dans la construction. Je travaille aussi actuellement sur un projet que me tient à coeur depuis pas mal de temps et qui est bientôt terminé.
    Ne t’inquiètes pas pour ma motivation pour finir ma canne. J’ai jamais été autant motivé.
    Je suis intéressé pour avoir les coordonnées de ton constructeur américain, mais tu ne m’as pas donné ton adresse pour t’envoyer un MP. Tu peux me contacter sur mon email, si tu veux ???

  2. Bonjour Yannick.
    Je suis content que mon blog te plaise et qu’il t’a donné envie de te lancer dans la construction d’un refendu. Il y a moyen d’y arriver sans trop dépenser d’argent et il existe des alternatives moins onéreuses. Si tu veux, donnes moi un email et je pourrais mieux te renseigner.

  3. Merci idoo !!!
    Je vois que tu suis toujours les étapes.
    Tu vas bien finir par craquer !!!

  4. Gillum ,depuis le début c’est toujours un réel plaisir pour moi de suivre ton aventure ,j’ai aussi l’amour du beau travail et là je vois un amoureux et son oeuvre ,merci à toi.

  5. Ah, c’est magique. Vraiment, ton travail provoque en moi beaucoup d’admiration. Quel talent, quel savoir faire. Vraiment, je comprends ton goût pour le montage. Je me répette c’est magique et admirable.
    PS: S’il y a des adhérents du Club des Refendus à Dijon et que tu puisses m’en informer, je souhaiterai bien les rencontrer afin, peut être, de faire un parcours dans cette direction.

  6. Salut Thierry, toujours aussi passionnant cette histoire, penses tu quelle sera prête pour que l’on puisse croiser nos soies cette été !!!!

Les commentaires sont fermés.